Définitions

- Définition de l’Association

- « La psychomotricité est une discipline qui se propose d’étudier et d’utiliser à des buts éducatifs ou thérapeutiques, les influences et les intégrations des sensations et des émotions dans l’unité physicopsychique du sujet ».

  • -Définition de l’Association Française des Etudiants et Professionnels en Psychomotricité AFEPP http://afepp.free.fr/

- Une lecture spécifique
- "L’homme est un être de relation. Ainsi, à chacune de ses réactions, correspond un mode d’être particulier, qui engage une posture, une certaine tension du corps, un regard, un sourire. Le concept psychomoteur, s’appuie sur la notion d’unité de l’être humain : corps, motricité, intelligence, affectivité forment un tout indissociable.
- L’exemple de la marche nous montre d’un point de vue psychomoteur, que l’homme effectue un subtil jeu d’équilibres et de déséquilibres par le mouvement de ses jambes, sa démarche est personnelle et fonction de son état tonique et émotionnel, de sa motivation à se déplacer, de l’appréciation de la distance et du temps qui règlent son pas.
- La psychomotricité se définit par son mode d’approche original de la personnalité globale, replaçant sans cesse le corps en relation dans son champ d’action, et articulant la réalisation motrice et l’expression psychique. Dans cette perspective unitaire, en agissant sur le versant moteur, on s’adresse, aux fonctions intellectuelles, à la pensée, à l’état émotionnel ; à la conscience de soi, aux relations entretenues par chacun avec son environnement".

- Une pratique personnalisée
- "La pratique psychomotrice comprend 3 axes : l’éducation, la rééducation et la thérapie. Le point commun de ces différentes approches est l’abord corporel qui donne une place privilégiée au corps, une présence, favorisant la connaissance de soi, de ses capacités et de ses limites. Grâce au grand choix de techniques gestuelles et corporelles dont dispose le psychomotricien, la pratique est adaptée à chaque patient. Dans un climat émotionnel favorable, le vécu corporel est un vecteur pour aider la personne à mieux se sentir, s’accepter, afin que se développe ce qui est positif et existant chez elle. La thérapeutique vise à établir une aisance et une harmonie corporelle, lui permettant de mieux se situer dans l’espace, le temps, dans ses relations aux autres et à l’environnement.

- Soutenant un remaniement des moyens d’expression et de communication de son patient, le psychomotricien contribue à une amélioration de ses facultés d’adaptation et à une harmonisation des ses modes de relation avec autrui".

- "La psychomotricité est une discipline qui vise à construire, reconstruire ou consolider le lien qui existe entre le corps et le psychisme afin de permettre à l’individu de s’adapter harmonieusement à son milieu. Elle s’adresse à des personnes ayant du mal ou n’arrivant plus à établir ce lien suite à des difficultés neurologiques, psychologiques, psychiatriques, psycho-affectives… Il s’agit d’une approche globale de la personne où les interactions entre la motricité (tonus, postures, mouvements…) et le psychisme (émotions, compréhensions, imagination, intention, inconscient…) sont constantes. Le psychomotricien, en utilisant le corps, l’espace et le temps, propose des techniques permettant à la personne de mieux connaître son corps et son environnement immédiat et d’y agir de façon adaptée".

- « Le psychomotricien agir sur le corps pour rétablir les fonctions physiques, mentales et affectives entravées. Il aide sont patient à trouver ou à retrouver un équilibre, à mieux prendre conscience de son corps, à le maîtriser, à en faire un instrument capable de s’exprimer et de communiquer. Son travail relève aussi bien de la rééducation que de la thérapie ».

  • -Qu’est-ce que la psychomotricité et quelles sont ces vertus ? http://accompagnerlavie.net (Rechercher : entretien avec Stéphanie Quatrehomme)

- "La psychomotricité permet donc par l’intermédiaire du corps d’intervenir sur les fonctions mentales, affectives et motrices de la personne, afin d’harmoniser les relations qu’elle entretient avec elle-même et son environnement. Elle peut donc être définie comme une thérapie à médiation corporelle".

- "Le psychomotricien, auxiliaire médical, est formé à diverses approches, techniques et méthodes destinées à solliciter le patient dans son corps et instaurer avec lui une relation thérapeutique.
- La spécificité du psychomotricien réside dans l’attention et le sens donné aux manifestations corporelles du patient avec son environnement.
- La relation thérapeutique amène le patient à un mieux être donc à une adaptation optimale dans le cours de son existence qu’il soit ou non porteur d’un handicap.

- La thérapie psychomotrice a une action globale qui utilise les possibilités de mouvement du corps, d’expression et de relation. Elle vise l’harmonie des fonctions motrices et psychiques prenant en compte les dimensions : corporelle, cognitive, affective et identitaire. Elle s’adresse à l’individu dans sa globalité et lui permet de restructurer l’ensemble de sa personnalité".

- "La psychomotricité est l’intégration des fonctions mentales et motrices sous l’effet de l’éducation et du développement du système nerveux.

Corps et esprit sont considérés, aujourd’hui, comme solidaires et unis. La psychomotricité est une approche du sujet humain et de ses rapports au corps. C’est une technique carrefour où se croisent de multiples points de vue qui utilise les acquis de nombreuses sciences (biologie, psychologie, psychanalyse, sociologie, …). De plus, c’est une thérapie qui se propose de développer les facultés expressives du sujet".