L’ECHELLE D’EVALUATION NEONATALE DE T.B.BRAZELTON

Résumé et lignes fortes de la présentation de B.THIEBO lors de la soirée-conférence d’octobre 2009

L’ECHELLE D’EVALUATION NEONATALE DE T.B.BRAZELTON (NBAS)

La démarche de T.B.Brazelton….

Au départ, la NBAS avait été conçue comme instrument destiné à illustrer la contribution propre du nouveau-né au interactions parents-enfants. A cette époque (1955), les compétences du bébé étaient encore méconnues. Le bébé était considéré comme le réceptacle passif des stimulations de l’environnement et on considérait que son développement était largement dépendant de l’environnement, essentiellement parental. On a longtemps rendu responsable le parent pour n’importe quel trouble du développement de l’enfant d’une manière très univoque.

T.B.B. avait la conviction que le bébé apportait une contribution majeure à son propre développement et que l’on pouvait déjà observer une désorganisation et une vulnérabilité chez certains nouveau-nés d’emblée, ce qui pouvait contribuer à hypothéquer l’ajustement de l’interaction parent-enfant. On a commencé à admettre que le bébé apportait parfois une action significative à ce qui pouvait apparaître comme une dynamique pathologique plus tard. Les parents n’étaient plus seuls responsables de ces interactions difficiles.

T.B.B.était persuadé que si l’on pouvait comprendre la part prise par l’enfant dans cette triade, on pourrait amener les parents à une meilleur compréhension de leur rôle. Il avait besoin de mieux comprendre la mise en échec des parents de façon plus dynamique lorsqu’ils sont confrontés à un nourrisson difficile ou atypique. La NBAS a offert l’occasion d’évaluer les réponses comportementales du nouveau-né, permettant ainsi d’intervenir précocément pour élargir la compréhension qu’ont les parents de leur bébé le plus tôt possible.

Concepts-clés

« L’Echelle de Brazelton est révolutionnaire » dit la Docteuresse Nadia Bruschweiler-Stern C’est le seul instrument d’examen du nouveau-né qui ne soit pas centré sur la pathologie et la recherche d’un dysfonctionnement. C’est le seul instrument qui mette l’accent sur l’interaction et qui aborde la notion de « meilleure performance » dans le cadre de la relation nourrisson-examinateur. QQ lignes de force dans cette base conceptuelle :

  • « Le comportement du nouveau-né est polyfactoriel »
  • « Le nouveau-né est compétent »
  • « L’état d’éveil du bébé est déterminant »
  • Les concepts de régulation et de seuil de tolérance
  • Le concept de « meilleure performance »
  • « Il existe des nouveaux-nés vulnérables »

Buts et apports

…Où et comment s’inscrit l’expérience précoce ? Quelle est sa portée ? Le but de la NBAS est d’identifier précisément et de décrire les différences individuelles du comportement du nouveau-né, ses forces comme ses vulnérabilités Elle décrit ainsi les quatre dimensions de ce comportement : le système nerveux autonome, le système moteur, les états d’éveil, l’orientation-interaction

Les apports de la NBAS sont nombreux, à différents niveaux, pour le bébé, les parents et les professionnels :

  • … voir le bébé comme une personne, avec sa personnalité et ses besoins spécifiques
  • … poser des bases dans la rencontre
  • … intervenir dans le précoce, dans la période où tout est encore maléable

De ces apports découlent différentes applications :

dans le champ de la formation dans le champ de la recherche :

  • pour les neurosciences
  • pour les effets de la consommation maternelle de substances toxiques durant la grossesse
  • pour les études interculturelles

dans le champ clinique, pour T.B.B., l’usage le plus important de cette échelle est le partage des comportements du bébé avec ses parents

  • pour la consultation néonatale avec des parents néophytes
  • pour le soin en périnatalité
  • avec les enfants prématurément
  • avec les bébé dits « à risque »

Les travaux de T.B.Brazelton ont eu une portée majeure pour la construction d’un meilleur futur pour le nouveau-né.

Béatrice THIEBO