Le travail de psychomotricien en SESSAD

Compte-rendu de la réunion de travail du 31 mai

La psychomotricité en Service d’Education Spécialisée et de Soins A Domicile S.E.S.S.A.D.

Tatiana propose de décrire le travail au sein d’un S.E.S.S.A.D. puis questionne la place de la psychomotricité au sein de cette structure.

Présentation du S.E.S.S.A.D.

Ce S.E.S.S.A.D a été ouvert il y a 6 ans, avec 10 places. Un agrément vient d’être obtenu pour 2 places supplémentaires. Le service a pour vocation de prendre en charge à domicile et le plus tôt possible des enfants, adolescents et jeunes adultes âgés de 0 à 20 ans porteurs de handicap mental et de polyhandicap associés éventuellement à des troubles du comportement. L’équipe est composée d’une directrice, une secrétaire, une éducatrice spécialisée à temps plein, une psychomotricienne à temps plein, une psychologue, un neurologue, une neuropsychologue. Le réseau des professionnels exerçant en libéral (orthophoniste, kinésithérapeute…) est convié à participer aux réunions où le projet de l’enfant est élaboré.

Fonctionnement du S.E.S.S.A.D.

Les familles sont dirigées vers le service par la Commission Départementale de l’Autonomie. L’éducatrice est la première interlocutrice des familles. Elle propose, sur un ou deux mois, plusieurs visites à domicile pour évaluer la nécessité d’un suivi. Si un travail est proposé, la famille signe un contrat d’admission. Démarre alors pour l’enfant une série d’examens dans les locaux du service. Les bilans psychomoteur, éducatif, psychologique, et neuropsychologique sont systématiques. L’orthophoniste et le kinésithérapeute en libéral interviennent si nécessaire. Puis, une réunion appelée « projet » est organisée pour rendre compte des bilans et définir les modalités de la prise en charge avec les parents, l’équipe du S.E.S.S.A.D. et tous les intervenants qui gravitent autour de l’enfant (instituteurs, responsable de crèche, médecins, paramédicaux en libéral…) Les personnes de l’équipe susceptibles d’assurer un suivi régulier sont l’éducatrice, la psychomotricienne et la psychologue qui rencontre éventuellement l’enfant, la fratrie ou les parents.

D’autre part, une réunion par semaine est organisée pour évoquer chaque enfant avec la directrice, la secrétaire, l’éducatrice et la psychomotricienne. Une fois par mois, une supervision avec un psychothérapeute est proposée à la psychomotricienne, l’éducatrice et la secrétaire.

Fonctionnement de la psychomotricité

La première rencontre avec l’enfant et ses parents a lieu dans les locaux du service au cours du bilan psychomoteur. L’indication de suivi en psychomotricité est proposée par la psychomotricienne et avalisée de manière implicite par le médecin neurologue en réunion. Les séances se déroulent une à deux fois par semaine, le plus souvent à domicile, plus rarement dans les locaux du service sur demande des parents. Quelques prises en charges ont lieu à la piscine ou en bassin de balnéothérapie.

Questions débattues au cours de la réunion

— le secret médical lors de la réunion de projet
— la réflexion clinique en présence des parents
— le cadre de fonctionnement d’une prise en charge psychomotrice à domicile (lieu, fratrie, objets…)
— la responsabilité de la psychomotricienne en cas d’absence des parents
— l’emploi du temps de la psychomotricienne (séances, bilans, trajets, réunions…)
— la précocité de l’intervention

Prochaine réunion de travail le mardi 11 septembre 2007 à 18h15 au CH de Rouffach.